Le zéro déchet est un objectif, une voie qui nous accompagne pour modifier notre consommation afin de réduire les déchets et le gaspillage à la source.

Ce quʼon peut faire concrètement

Ceci est une liste non exhaustive de ce quʼon peut faire pour diminuer ses déchets, dans sa poubelle et au bout du monde (chacun décide où il met sa limite), et pour diminuer le gaspillage des ressources. En anglais Zero waste signifie également Zéro gaspillage.

Nous avons essayé de lister tout plein d’actions mais il en existe d’autres que ne connaissons pas (encore). Partagez-les avec nous !

La liste s’organise dʼaprès les cinq R du concept Zéro Déchet :
-> en anglais : Refuse, Reduce, Reuse, Recycle, Rot
-> en français : Refuser, Réduire, Réutiliser, Recycler, Composter (ou Rendre à la terre)

Il suffit de cliquer !

Il est assez facile de refuser ce dont on n'a pas besoin.

Essayez ! Dites "non merci" avec un joli sourire 🙂

Refusez :

  • La pub dans la boîte aux lettres. Coller sur la boîte un autocollant fait maison ou de la FRC « PAS DE PUB, SVP »
  • Les sacs en plastique et en papier. Garder sur soi un sac en tissu plié au fond du sac (à main, à dos) ou en laisser un ou deux dans le coffre de la voiture ou dans le panier du vélo.
  • Le papier autour du pain. Glisser le pain directement dans son panier ou dans un sac en tissu.
  • La serviette autour des viennoiseries et autres glaces. Utiliser son mouchoir en tissu ou une boîte. Commander "sans serviette svp ! 🙂 "
  • Les produits emballés. Faire ses courses au marché et au vrac. Très facile à mettre en place mais demande d'anticiper : penser à prendre ses « sacavracs », boîtes, bocaux, bouteilles et wraps avant d’aller faire les courses !
  • Les plats pré-cuisinés, la Junk food et la Fast food. Préférez cuisiner ses plats soi-même
  • Les tickets de caisse.
  • La paille dans son sirop ou son cocktail, le sucre, la crème et le biscuit avec le café, si on en consomme pas. Si les enfants prennent une paille il en existe en métal.
  • Le thé en sachet. Utiliser les passoires à thé, les sachets réutilisables en tissu ou laisser les feuilles dans la tasse / le pot.
  • Le café en capsule. Préférer la cafetière italienne, à piston, les capsules réutilisables ou biodégradables.
  • Les objets en plastique. Préférer les objets en métal, bois ou verre, des matériaux recyclables au besoin.
  • L’emballage en plastique autour des fleurs. Demander de n’utiliser que le papier craft voire rien du tout !
  • Ramener les pots des arrangements fanés pour en faire de nouveaux.
  • Les articles jetables pour les fêtes. Préférer les serviettes et nappes en tissu, services en métal, assiettes en céramique, verres, pailles en inox. Faire appel à une entreprise de location de vaisselle (p.ex. Clos fleuri à Bulle ou festiloc.ch à Givisiez) ou prier chaque convive d’amener son couvert.
  • La fast fashion. S’aider des conseils et de l’annuaire de fair'act pour trouver les magasins de mode durable et faire durer ses habits.
  • Les vêtements synthétiques. Choisir des tissus végétaux et équitables, si possible de deuxième main.
  • Les objets en microfibre et fibres synthétiques car les micro plastiques ne sont pas stoppés à la STEP et finissent dans la mer et l’eau du robinet. Utiliser une patte à vaisselle faite d'un vieux tissu, éponge crochetée, brosse en bois, etc.
  • Les produits de douche et shampoings emballés dans du plastique et contenants plein de composants déconseillés (perturbateurs endocriniens, allergènes, cancérogènes, etc). Pour se laver, utiliser un pain de savon et du shampoing solide ou leurs équivalents liquides artisanaux vendus en vrac. Pour soigner la peau, choisir une huile végétale (jojoba, sésame, noisette, abricot, ...)
    Attention ! Les huiles essentielles (HE) doivent être utilisées conformément aux indications ; attention aux produits faits maison sans connaissance du produit !
  • Les déodorants emballés et contenant des sels d’aluminium (cancérogènes). Le bicarbonate de soude appliqué directement sur les aisselles empêche l’apparition d’odeur ; mélangé avec de la maïzena, il limite la transpiration. Le jus de citron fonctionne aussi très bien.
    => notre recette favorite ici.
  • Les produits ménagers en bouteilles et autres contenants en plastique. Faire ses produits soi-même ou les acheter en vrac : utiliser du savon de Marseille véritable, du vinaigre blanc (parfumez-le avec des épluchures d’orange ou de mandarine), du savon noir liquide, du bicarbonate de soude et du percarbonate de sodium!
    => Beaucoup de recettes ici.
    Le cake vaisselle est bien apprécié. Se trouve tout fait dans les magasins en vrac ou fait maison. Quelques idées de recettes ici.
  • Les cosmétiques emballés et pleins de composants déconseillés. Trouver des alternatives rechargeables (pain de savon, acheter dans les magasins en vrac) ou faire ses produits maison ! Lʼhuile végétale convient bien comme démaquillant (jojoba, abricot, coco, ...).
  • L’obsolescence programmée. Préférer les appareils durables, réparables, dont les pièces de rechange sont disponibles, fabriqués avec des matériaux de qualité ou recyclables, réparer (manuels de réparation sur iFixit), Repair café (Bulle, Fribourg) ; voir aussi fairphone et ordinateur why!, …
  • Les pesticides chimiques. Consommer bio ou Demeter et équitable, jardiner avec des produits naturels.
  • Les cadeaux inutiles ou de mauvaise qualité. Offrir du temps, des activités, des expériences, de lʼargent, …
  • Le consumérisme. Faire acte de simplicité, sobriété, décroissance, garder · acheter · aller à lʼessentiel, faire durer ses affaires, apprécier et se contenter de ce qu’on a, ignorer la publicité (voir les points suivants), …
  • Les commandes en ligne, sur des sites bon marché du bout du monde. Acheter en magasin pour profiter du conseil, du SAV et de produits de qualité.
  • Les actions et cadeaux marketing (souvent ciblés sur les enfants) : McDo, Famigros, Lilibiggs, Jamadu, etc
  • Les catalogues de vente et magazines de pub (la Redoute, Verbaudet, Bea, Migros, Coop, Ikea, etc)
  • Les publicités adressées. Sʼinscrire sur « Robinson » ou/et contacter l’auteur du courrier pour demander de résilier lʼenvoi, insister si nécessaire.
  • Les newsletters. Décocher la case lors dʼune commande, se désinscrire via le lien au bas de la newsletter, activer Cleanfox.
  • Le stockage dans le cloud. Sauvegarder ses documents sur son ordi ou sur un disque externe.
  • Lʼexploitation dʼêtres humains. Choisir des produits équitables et/ou produits localement qui respectent lʼhumain et la nature.
  • Les établissements financiers qui utilisent mon argent pour soutenir des entreprises qui exploitent des enfants, des humains et non humains, les énergies fossiles et épuisent les ressources de la Terre. Choisir un établissement qui investit durablement et/ou localement : Banque Alternative Suisse, caisse de pension NEST, assurance éthique.

Préférer de manière générale les objets durables et lavables, en métal, céramique, bois, verre ou tissu tels que mouchoirs en tissu, gourde en inox, rasoir inox, lavettes-linges, couches et serviettes hygiéniques lavables, cup, oriculi, …

Réduire ce qu'on ne peut pas refuser.
Réduire à l'essentiel plutôt que d'accumuler !

  • Désencombrer son logement, sa voiture, son bureau, son atelier, son ordinateur, son armoire à vêtements, …
    Vendre sur Anibis ou donner, notamment à Coup d'Pouce ou au marché gratuit de Graines d'Avenir.
    Pour les jouets, il y a aussi le ludotroc à Fribourg : plutôt que d'acheter, les enfants peuvent emprunter des jeux et jouets à la ludothèque de la Gruyère à Bulle.
  • Préférer les objets à usages multiples : t-shirt pyjama, assiette plat, seille panier à linge sale, passoire plat à fruits, pincette à linge pince à emballage, saladier bol mélangeur, etc.

Réduire :

  • Les éditions papier des journaux et abonnements. Choisir lʼoption numérique quand elle est disponible ou lire son quotidien à la bibliothèque, …
  • Sa consommation dʼeau. Préférer la douche, couper lʼeau pendant le brossage des dents et le lavage des mains, choisir des robinets à réduction de débit, utiliser les lave-linge et lave-vaisselle en mode ‘écoʼ, grouper les pipis, plonger des bouteilles dans le réservoir dʼeau des WC, boire au verre et pas au filet dʼeau, collecter lʼeau de pluie, éviter piscine et jacuzzi privé, …
  • Sa consommation dʼélectricité. Tirer les prises, remplacer les appareils foutus par des A+++, sécher le linge sur les fils ou le Stewi, panneaux solaires / éolienne, limiter le nombre dʼappareils électriques, éteindre les appareils au lieu de les mettre en veille.
    Débrancher le wifi lorsque je suis absent·e ou la nuit.
    Mettre un bloc de prise avec interrupteur ou un minuteurs sur prise (p.ex. pour la box TV qui s'éteint tout seule ou les décos de Noël)
  • Sa consommation de carburants. Utiliser les Transports Publics, le vélo, la marche à pied, le covoiturage, optimiser ses déplacements, …
  • Ses déplacements en avion. Repenser ses voyages en privilégiant des destinations proches, accessibles en train, train-couchette, en bateau, à vélo ou en TP. Garder les destinations lointaines pour des occasions très spéciales ou limiter les voyages en avion à tous les 4-5 ans.
  • Sa consommation de chauffage. Baisser la chaleur du chauffe-eau à 60°, adapter le thermostat pour chaque pièce (chambres à 17-18°, salle de bain à 23°, séjour à 21°), isoler les fenêtres, toits et murs, panneaux solaires thermiques, …
  • Son impact numérique. Éviter de regarder les vidéos ou écouter la musique en streaming, supprimer les e-mails traités, supprimer régulièrement ses publications sur les réseaux sociaux, stocker ses documents, photos et données sur un disque externe ou sur l’ordinateur, limiter son temps passé sur internet (1min de recherche internet correspond à une ampoule allumée pendant 1 heure), supprimer de son ordi + téléphone portable + tablette les photos, messages, musique, applications, etc inutilisés.
  • Lʼénergie grise des objets et aliments, càd lʼénergie utilisée pour extraire, transformer, transporter, stocker, éliminer : consommer des produits locaux, frais et de saison, cultiver ses légumes ou participer aux jardins communaux comme les jardins du Pissenlit à la rue de la Sionge ou au jardin des Capucins à Bulle.
  • La consommation de viande et de poisson à 2-4 x / semaine. Augmenter la qualité et consommer tous les morceaux, même les « bas morceaux ».
  • Acheter local, le plus directement possible afin de permettre une rémunération juste au producteur / agriculteur.
    Une petite sélection des sites où trouver et commander des produits locaux : les fermes bio autour de chez vous, un panier de produits bio locaux, des produits locaux fribourgeois, les cagettes de la Sieste qui vous livrent directement, la Ruche qui dit oui.
  • Le gaspillage alimentaire. Faire un plan hebdomadaire des menus, acheter les quantités justes ou transformer les restes pour le prochain repas. Composter ses épluchures. Élever des poules pour ce qui ne se composte pas, …
  • L’achat de produits transformés (énergie grise, chimie, additifs, aliments de piètre qualité) en cuisinant maison : mayonnaise, biscuits, yogourts, pâte à tartiner, barres de céréales, pain, bouillon, … NB: Ce point se discute pour certaines préparations vu l’énergie utilisée pour produire des petites quantités.
  • Utiliser une agrafeuse sans agrafe (jusqu’à 8 feuilles) ou des trombones en métal.
  • Utiliser le sac Guppyfriend qui retient les microplastiques des habits pour la machine à laver
  • Acheter des feutres ou crayons à l’unité (Caran d’Ache). Préférer les crayons.
  • Partager, mettre à disposition, louer-emprunter ses outils et divers objets avec ses voisins p.ex. Pumpipumpe ou dans une bibliothèque d’objets comme la Case à stock
    mytroc.fr est super mais uniquement disponible en France, quand même utile pour les vacances car inutile d'amener chaise ou lit bébé, vélos, ...

Réutiliser - Réparer - "Surcycler"*

*Upcycling : rien ne se perd, tout se transforme. L’idée est simple : transformer un matériau, quel qu’il soit, en objet qui a de la valeur.

Choisir avant tout des objets solides, durables et réparables pour les utiliser longtemps

  • Prendre un abonnement à la bibliothèque, à la ludothèque et aux diverses « thèques » : l'objethèque la Case à stock à Fribourg, location de couches pour bébé ou d'habits pour bébé, ...
  • Réparer vos objets ! Faites-les durer, revivre, détournez-les !
    Repair Café à Bulle, Fribourg, etc.
    Tuto pour réparer vous-même sur iFixit.
    Repriser, rapiécer, taconner les habits.
  • Piles rechargeables. Préférer les objets à prise murale.
  • Acheter dʼoccasion.
  • Les bocaux, les sacs en tissu, sacs, ficelle, la valise trolley, … -> commissions, transport, stockage à la maison.
  • Le verso des feuilles / lettres -> feuilles de brouillon, listes en tout genre, dessins des enfants, …
  • Bouchons de liège -> bricolage, décoration, allume-feu (trempés dans alcool)
  • Mouchoirs en tissu -> furoshiki, serviette, …
  • Linge de cuisine -> furoshiki, wrap.
  • Linge éponge -> lingette démaquillante, PQ, patte à vaisselle, …
  • Collants ou chaussettes trouées -> tawashi, pochette pour sachet bain, lavande, …
  • T-shirt usé -> sac sans couture, chiffons, ...
  • Cartouches dʼencre re-remplies soi-même ou chez cartouches-discount.ch
  • Vinaigre des conserves -> ménage.
  • Marc de café -> nombreux usages cosmétique, ménager et jardinier (voir les fiches de Conso Globe).
  • Cendres -> lessive, nettoyer la vitre du fourneau et du vitroceram (tamponner une page de journal froissée et mouillée dans les cendres puis frotter), …
  • Eau de cuisson -> ébouillanter les mauvaises herbes, bouillon pour une prochaine préparation, …
  • Eau de rinçage -> arrosage (mettre une cuvette dans l’évier).
  • Eau froide du début de douche -> commencer par se laver les pieds car ils supportent mieux le froid, récolter dans un arrosoir pour arroser ou « tirer » la chasse des WC.
  • Épluchures -> congeler jusqu’à faire du bouillon, teintures naturelles, soin des cuirs, … (lire à ce sujet « Les épluchures » de Marie Cochard).
  • Agrumes pressées -> râper le zeste avant de presser pour le sécher, mascérat dans le vinaigre blanc pour le nettoyage, …
  • Tissus abîmés -> containers Croix Rouge mais préciser sur le sac que ce sont des « tissus foutus » !! (pour en faire entre autre de l'isolation; l'info vient du directeur de la CRF).
  • Objets divers -> bricolages, cadeaux dʼanniversaire, …
  • Caisse en bois -> étagère, caisse de rangement, jardinière, …
  • Palette en bois -> jardinière, canapé, table, …
  • Pots des arrangements floraux -> pots pour les crayons, les services, les accessoires de salle de bain, …
  • Les graines des fruits que je consomme -> faire mes plantons.
  • Lunettes de vue -> apporter chez un opticien qui les envoie à des associations.
  • Proposer au patron de son foodtruck / resto favori d’utiliser la vaisselle réutilisable de reCIRCLE au lieu de la vaisselle jetable pour les plats à l’emporter.

Le recyclage arrive en dernier

 

Étant très énergivore et nécessitant tout de même l'adjonction de matière 1ère neuve, le recyclage doit être évité en amont ! Le recyclage ne fait partie de l'économie circulaire qu'en tout dernier recours.

Toutes les infos utiles sur Swiss Recycling.

  • choisir des objets, éventuellement des emballages, faits de matériaux recyclables : métal, verre, bois.
  • déchetterie: verre, papier / carton propres, alu / fer blanc, PET (NB: il n’est recyclable qu’1 seule fois => éviter d’acheter), habits et chaussures en bon état, appareils électriques et électroniques, gravats / plats en verre pyrex, piles, ampoules, …
  • cartouches d’encre vides -> M-électronics
  • habits et chaussures foutus -> C&A, H&M, Vögele, Texaid, CRS en notant « foutu » sur le sac
  • stylo, feutres, effaceur, correcteur genre tipp-ex -> TerraCycle (point de récolte: Au P’tit tout à Bulle)
  • CD-DVD, cartouches de filtre à eau, capsules crème fouettée, bouteilles de produits ménagers / huile / lait -> mur de tri de la Migros
  • vêtements Patagonia -> filière perso qui réutilise les habits pour en faire de nouveaux.
  • pain sec -> recettes spécifiques (pain perdu, panure (pas de pain avec graines), etc), chevaux, moutons (demander l’autorisation au propriétaire)
  • attelles et autres genouillères -> Riedo orthopédie à Bulle
  • matériel médical (attelles, cannes, pansements, etc. pas de médoc) -> physio Gibloux à Farvagny
  • bouchons de liège -> vom Fass en refait des bouchons (à Fribourg et Morat)

 

Les déchets organiques représentent 30 à 40% du contenu de la poubelle !

A quoi ça sert de composter ?

  1. Réduire le contenu de sa poubelle et donc le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité.
  2. Réduire les émissions de CO2 liées à la collecte des déchets, à leur incinération ou à leur stockage.
  3. Développer l’autonomie et la responsabilité des foyers dans la gestion de leurs déchets.
  4. Obtenir un excellent fertilisant et un amendement pour la terre.
  5. Éviter d’acheter du terreau.
  6. Renforcer le lien social (dans le cas d’un compostage collectif).

Comment faire ?

Dans un compost, il faut des composants végétaux et ligneux. Plus ils sont petits et humides, plus ils sont faciles à décomposer.
Nombreuses options de compostage : au pied des plantes extérieures, grille au fond du jardin, bokashi, lombricomposteur, …

  • déchets de cuisine : épluchures crues et bio y compris le papier (bof à cause de l’encre…), …
  • coquilles d’oeuf broyées (ne se décompose pas mais apporte des nutriments)
  • fleurs coupées
  • marc de café y.c. le filtre
  • thé y.c. le sachet en papier
  • déchets de jardin: branchettes broyées, fleurs, un peu de gazon, feuilles, orties entières avant floraison, mauvaises herbes non grainées, bois de taille broyé, sciure et copeaux, aiguilles de conifères
  • papier souillé et boîte à œufs déchiquetés

!!! EVITER : coquillages des fruits de mer, poussière d’aspirateur, sciures de menuiserie (bois traité), cendre, sable, plantes malades, viande, poisson, produits laitiers, taille de thuyas et conifères

 

Voici encore quelques liens pour d’autres idées :
-> ZeroWaste Switzerland
-> Be the change à Fribourg
-> la famille (presque) zéro déchet (livres disponibles à la bibliothèque de Bulle).

N’hésitez pas à partager vos liens, recettes, truc et astuces, poser vos questions, laisser un commentaire encourageant et évidemment partager avec vos contacts et sur vos réseaux sociaux ! MERCI !

Zéro déchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *