Grand rassemblement de la Transition

La pandémie montre la fragilité de la société.

L’irruption du Covid-19 a mis en évidence la vulnérabilité de nos sociétés et de ses modèles de fonctionnement. À la crise sanitaire relativement bien gérée succède la crise financière : la Suisse est d’ores et déjà sur le pied de guerre pour relancer la machine économique alors que de nombreux ménages peinent à s’en sortir. Le climat et la nature ne profiteront de rien!

Toute la question est de savoir si nous voulons relancer une machine qui :

  • nous expose à des crises toujours plus graves,
  • nous fait perdre notre souveraineté,
  • augmente les inégalités,
  • détruit la nature.

Résilience

Si nous voulons faire face à des crises mondiales telles que les pandémies ou le changement climatique, nous devons accroître notre résilience (Définition du Larousse : « capacité d’un écosystème, d’un biotope ou d’un groupe d’individus (population, espèces) à se rétablir après une perturbation extérieure (incendie, tempête, défrichement, etc). Nous pourrons améliorer notre résilience en développant nos propres forces notamment grâce à la production et la distribution locale, au partage de savoir-faire, etc. Les actions citoyennes sont un moyen d’y parvenir.

La solidarité est cruciale

Il est encourageant de voir le nombre d’initiatives qui sont nées de la crise du Covid-19 pour aider les aînés et les personnes à risque, rompre l’isolement, soutenir les restaurants et les petits commerces, créer des réseaux entre associations et institutions locales pour agir ensemble. L’être humain est capable d’organiser des choses formidables quand il se trouve face à l’urgence. La solidarité est un ingrédient clé de la gestion sociale de la pandémie et devra se poursuivre bien après elle.

Et maintenant?

Faisons en sorte que les changements initiés durant la crise soient durables. Mobilisons-nous et développons ensemble des actions concrètes et des carrefours de réflexion, afin de transformer notre région, notre village ou notre quartier en un lieu de vie résilient, plus soutenable et plus agréable à vivre.

Nous voulons :

  • créer « une vision de l’avenir qui soit si attrayante que les gens se sentiraient instinctivement attirés par elle », Rob Hopkins (initiateur en 2005 du mouvement international des villes en transition),
  • être acteurs et actrices de ce changement, en rejoignant un collectif citoyen*, en y amenant de nouveaux membres ou en créant notre propre réseau,
  • prendre du temps pour soi, pour ses proches et pour les autres, notamment en travaillant moins ou différemment, juste pour le nécessaire,
  • apprécier les moments simples de la vie,
  • consommer moins mais mieux, de manière sobre, responsable, durable et locale, de façon à privilégier la qualité de vie du producteur et du consommateur,
  • encourager  de nouveaux modèles d’affaire permettant de ménager les ressources et la nature,
  • réunir autour de nos projets des associations, des collectivités locales, des entreprises et des institutions qui pourraient être intéressées par notre initiative de transition.

Dans un projet de transition réussi, toutes les compétences sont précieuses, car il y a tellement de choses qui s’y passent.

Graines d’Avenir vous invite le dimanche 20 septembre 2020, de 16h à 18h, à un grand rassemblement de la transition à la Grande salle de l’Hôtel de Ville à Bulle afin de réfléchir ensemble à des propositions et initiatives pour rendre notre région plus résiliente.

Pour préparer au mieux cet événement, nous avons créé un court sondage permettant d’identifier les thématiques importantes à aborder : répondre au sondage !

* Graines d’Avenir est un mouvement citoyen, apolitique et libre, réunissant des personnes autour de projets durables en Gruyère. À Graines d’Avenir, nous voyons l’opportunité de rassembler des citoyen·ne·s motivé·e·s à lever leurs manches et à devenir des acteurs·trices de la résilience de notre région. 
Voici quelques-uns de nos projets :

Graines d’Avenir vous invite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *