Description

Grainothèque de Bulle
La grainothèque de Bulle

La grainothèque de Bulle est accessible en automne et au printemps à la bibliothèque de Bulle ; ouverte jusqu’au 10 décembre 2022, elle rouvrira le 4 mars 2023. Elle se situe à l’entrée de la section adulte et vous attend aux heures d’ouverture de la bibliothèque.

Vous pourrez lire la charte et son mode d’emploi en bas de page.

Nous organisons un « tour de garde » pour passer une fois par semaine à la bibliothèque vérifier que tout se passe bien pour notre charmante étagère. Contactez-nous si vous souhaitez intégrer l’équipe !

Article de Pauline Darbellay du journal La Liberté sur l’inauguration de la grainothèque de Bulle le 15 octobre 2022 à découvrir sur la page Gda dans les médias.

Une grainothèque, c’est quoi?

Une grainothèque est un système d’échange où chacun·e peut déposer et prendre des graines issues de cultures sans produits de synthèse, librement et gratuitement. La grainothèque permet de :

  • s’affranchir des semences standardisées qui nécessitent engrais et pesticides et qui sont non reproductibles
  • goûter aux variétés non commercialisées
  • développer la biodiversité
  • transmettre les savoir-faire

Elle donne envie de remettre les mains dans la terre; pas besoin d’avoir un jardin pour planter une graine, un pot de yaourt suffit! Bref, une grainothèque c’est un geste citoyen mais surtout bon pour le moral et la santé!

Une grainothèque, pourquoi?

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estime que 75 % de notre biodiversité a disparu entre 1900 et 2000, victime du remplacement des variétés traditionnelles par un nombre restreint d’espèces commerciales uniformes. Contribuons à entretenir les variétés existantes, avant qu’elles ne tombent dans l’oubli.

Pourquoi ne pas acheter ses graines chaque année?

La plupart de nos légumes et de nos fleurs (même bios, achetés au marché ou chez le fleuriste) sont des hybrides dits “F1“, dont les graines donnent des plantes qui dégénèrent. Les plantes hybrides sont plus résistantes, mieux calibrées et donc idéales pour une agriculture industrialisée et standardisée. Cependant leurs graines ne peuvent pas être replantées en raison d’une baisse de rendement obligeant les agriculteur·rices à racheter des semences chaque année.
Les espèces traditionnelles cultivées dans un potager donnent des légumes mieux adaptés au sol et au climat. En partageant ce type de graines, vous contribuez à protéger, reproduire et échanger les meilleures variétés potagères.

Quelles graines et variétés partager?

Toutes les graines : légumes, fruits, fleurs, aromatiques, céréales, légumineuses, … Les variétés anciennes et traditionnelles de nos terroirs sont les plus menacées. Ensemble nous pouvons contribuer à favoriser la biodiversité contre l’homogénéisation et l’agriculture monoculturale intensive. C’est pourquoi les graines “F1“ sont exclues, de même que celles des plantes exotiques envahissantes. Les graines doivent provenir de jardins exempts de tout produits de synthèse.

En outre les graines des plantes protégées doivent être laissées sur place si bien que nous les retirerons de la grainothèque.

721.1.11
Arrêté concernant la protection de la faune et de la flore fribourgeoise
du 12.03.1973 (version entrée en vigueur le 01.07.2014)

Art. 2
Plantes intégralement protégées
1. Il est interdit d’arracher ou de cueillir les plantes suivantes (y compris leurs boutons, fleurs, fruits ou graines) :

1. Androsace – Androsaces (toutes les espèces)
2. Artemisia Mutellina – Armoise lâche (Génépi blanc)
3. Clematis alpina – Clématite des Alpes
4. Cyclamen purpurascens – Cyclamen
5. Daphne alpina – Daphné des Alpes
6. Delphinium elatum – Pied d’alouette
7. Dracocephalum ruyschiana – Dracocéphale de Ruysch
8. Eryngium alpinum – Panicaut des Alpes (chardon bleu)
9. Leontopodium alpinum – Edelweiss (cueillette d’un seul exemplaire autorisée)
10 Lilium martagon – Lis martagon
11. Narcissus pseudonarcissus – Jonquille
12. Nuphar luteum et Nuphar pumilum – Nénuphar (les 2 espèces)
13. Nymphaea alba – Nymphéa
14. Orchidaceae y.c. Cypripedium et Nigritella – Orchidée y.c. Sabot de Vénus et Orchis vanillé, mais excepté:
a) Gymnadenia conopea – Gymnadénia moucheron
b) Orchis latifolia – Orchis à larges feuilles
c) Orchis maculata – Orchis tacheté
d) Orchis mascula – Orchis mâle
15. Papaver alpinum – Pavot des Alpes
16. Phyllitis scolopendrium – Langue de cerf
17. Primula auricula – Primevère auricule
18. Pulsatilla vernalis – Anémone vernale
19. Ranunculus parnassifolius – Renoncule à feuilles de Parnassie
20. Senicio capitatus – Séneçon orangé
21. Typha – Massette (toutes les espèces)
22. Viola calcarata – Pensée des Alpes
23. Viola cenisia – Pensée du Mont Cenis

Comment faire ses graines?

C’est très simple mais il est important de respecter quelques règles de base. Vous trouverez des ouvrages sur le sujet à la Bibliothèque et des informations sur internet.
Les graines doivent être soigneusement nettoyées et séchées avant d’être stockées. Attention aux semences des légumineuses (haricots, pois, lentilles, …) qui, une fois sèches, doivent impérativement être placées au congélateur durant une semaine afin d’éviter la prolifération des bruches, un insecte ravageur pour la grainothèque.

Mode d’emploi

La grainothèque fonctionne sur la base d’un échange libre et gratuit.
Servez-vous et pensez à la nourrir à votre tour !

Se servir

  • Si possible, amenez votre contenant ou pliez un sachet selon le modèle
  • Inscrivez le nom de l’espèce, la date / l’année et le lieu de récolte sur votre contenant

Attention au gaspillage : prenez uniquement ce que vous pouvez cultiver!

Déposer

  • Inscrivez le nom de l’espèce, le lieu et la date / l’année de récolte sur le contenant (bocal, enveloppe non collée)
  • Rangez par ordre alphabétique dans la grainothèque.

En participant à la grainothèque, vous affirmez avoir pris connaissance de la charte ci-dessous et la respecter.

Nous ne garantissons ni la germination ni le résultat de vos semis.

Charte

  • Peuvent être déposées des graines dont la provenance est connue afin d’éviter les variétés hybrides.
  • Les graines doivent être récoltées dans un jardin cultivé sans produits de synthèse.
  • Les graines déposées doivent être nettoyées, triées et stockées dans un contenant sur lequel sont notés le nom de l’espèce, la variété si connue, le lieu et la date de récolte.
  • Il est possible de donner des graines issues de surplus de sachets bio achetés dans le commerce.
  • Aucune graine “F1“ n’est admise dans la grainothèque, de même qu’aucune graine de plantes exotiques envahissantes ni de graines de la famille des courges (cucurbitacées).
  • Les graines de légumineuses (haricots, pois, lentilles, …), séchées, doivent être congelées durant une semaine avant d’être stockées afin d’éviter la prolifération des bruches, un insecte ravageur.
  • La grainothèque est un service libre, gratuit et ouvert à tou·tes. La Bibliothèque et l’équipe de la grainothèque décline toute responsabilité concernant d’éventuels dommages ou avaries liées au contenu des sachets. Elle se réserve le droit de prendre toute mesure utile en cas de non-respect de la présente charte.

Sources

Bibliothèque municipale de Vevey
PermaRiviera
ProSpecieRara