Réunion du 21 juin 2021

PV de la réunion du mercredi 21 juin 2021

Heure : 19h-20h30 pour la réunion puis pique-nique canadien
Lieu : salle de musique de l’institut Ste-Croix
Présences : Philippe, Cyrille, Stéphanie, Annie, André, Nathalie, Florian, Sylvie, Yves, Pierre, Isabelle, Déo, Rozenn, Marianne et Grégoire.
Excusé·e·s : Orianne, Marie-Renée, Caroline
    
Cette réunion est une réunion spéciale à l’occasion du solstice. Nous suivrons l’ordre du jour habituel mais il sera très minuté afin que nous profitions pleinement et tranquillement du repas canadien et des animations qui suivront.

1. Météo des émotions en un mot

Après une minute de silence, nous donnons en un mot l’émotion comment nous nous sentons.

2. Attribution et explication des rôles tournants

Facilitateur : Philippe
PV : Nathalie. Philippe lui amène un PC !!
Gardien du temps : Cyrille
Sentinelle : Stéphanie

3. Gestion des tensions

Une tension est un caillou dans la chaussure, qui nous bloque un peu pour avancer avec Graines d’avenir.

André demande de pouvoir ôter le masque, étant donné que les distances sont respectées. Après plusieurs tours de réactions, ressentis, la demande est argumentée et clarifiée.
Finalement, la tension est levée : quelques participant·e·s l’enlèvent, d’autres le gardent. Chacun est ok avec tout cela.

4. Retour des rôles (tour des différents groupes qui font partie de GDA)

Les points à aborder sont choisis par multivote. Les points non abordés ce soir le seront lors de la prochaine séance (voir ci-dessous).

  • Autonomie alimentaire (Cyrille-Rozenn-Stéphanie-Marianne-Isabelle)
    • Au niveau politique, le groupe a demandé à un député du Grand Conseil de poser une question parlementaire. Qu’est-ce qui se passe si la chaîne logistique se coupe ?
    • Le projet Co-jardinage est lancé.
    • Le groupe a fait un brainstorming pour prévoir la suite. Rozenn nous présente le poster où figure notamment : développer les forêts comestibles, créer une agora en ville, créer une coopérative de maraîchage, etc. Les personnes motivées à réaliser l’un ou l’autre projet ou en proposer d’autres peuvent approcher le groupe à la fin de la réunion pour en parler ou faire des propositions.
  • Mobilité douce (André-Nathalie)
    • Nicolas quitte le groupe mais il continue dans la même direction : il est entré dans la Commission vélo de la ville de Bulle ainsi que dans le groupe mobilité du PNR.
    • Nous arrivons au bout des prises de position dans les mises en consultations : Mobul PA4, Loi cantonale sur la Mobilité, Plan directeur régional de la Gruyère.
    • Après cela, nous pensons reprendre les points soulevés par les participant·e·s du Grand rassemblement de la Transition. Les personnes intéressées à les rejoindre peuvent approcher le groupe après la réunion ou plus tard.

5. Points des participant·e·s

Finalement, nous choisissons de tous les passer en revue.

  • Philippe et Stéphanie proposent de se voir pour un pique-nique de GdA le 21 août qui tombe sur une samedi. Le lieu serait la place de pique-nique au-dessus de la Tiollère. Comme plusieurs personnes sont partantes, elles se voient après la réunion pour s’organiser.
  • Le Festival du film vert de Bulle n’a plus que Prune à sa barre. Elle recherche des gens pour la rejoindre afin que l’événement puisse avoir lieu. Il aura lieu les 11-12 septembre à Bulle. Philippe donnera son no de téléphone à la fin de la réunion aux personnes intéressées à œuvrer comme bénévole.
  • Déo est préoccupé par le résultat des votations du 13 juin, particulièrement le refus de l’initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse. Il demande quelle suite nous pouvons donner. C’est une bataille qui est perdue mais pas la guerre.
    • Sa préoccupation est partagée par beaucoup ici ce soir. Comment garder espoir quand on voit comment le peuple suisse a voté, semble dans le déni, semble ne pas vouloir agir/réagir. Finalement, une réunion aura lieu pour aborder particulièrement l’avenir, l’espoir, qu’est-ce qu’on peut faire, l’aspect psychologique.
    • Grégoire est d’ailleurs invité pour donner une conférence au Port à Fribourg le 11 septembre pour parler de la Collapsologie heureuse ; il serait content s’il peut trouver des gens pour se joindre à lui.
    • Toutes les personnes intéressées vont vers Rozenn après la réunion pour fixer une date et se réunir pour partager toutes ces considérations. Nous pourrons aussi en parler dans une prochaine newsletter.
  • Documentaire « Une fois que tu sais » : organiser une projection? (Nathalie)          
    • Synopsis: Comment continuer à vivre avec l’idée que l’aventure humaine puisse échouer, qu’un effondrement de notre civilisation industrielle est inévitable ? En quête de réponses, le réalisateur Emmanuel Cappellin part à la rencontre d’experts et de scientifiques tels que Pablo Servigne, Jean-Marc Jancovici ou Susanne Moser.  Tous appellent à une action collective et solidaire pour préparer une transition la plus humaine possible.
    • Il existe une campagne de diffusion mais pour Nathalie c’est trop compliqué. Toute l’organisation est sur Discord. Il y a déjà plein de tuto à regarder rien que pour expliquer comment ça fonctionne, avant même de pouvoir accéder aux info pour le film lui-même! C’est une montagne pour elle… alors si des gens sont motivés à se plonger là-dedans, ce serait super!
    • Le site vers ce documentaire et sa bande-annonce : https://www.nourfilms.com/cinema-independant/une-fois-que-tu-sais/

6. Attribution des rôles tournants pour la prochaine réunion

Date et lieu : mardi 21 septembre à la salle de musique de Ste-Croix. 
Les gens peuvent s’inscrire sur l’ordre du jour participatif pour les rôles de Facilitateur·rice / Prise du PV / Gardien·ne du temps / Sentinelle.

7. Evaluation de la réunion

  • Chaque participant·e donne son retour sur cette réunion.
  • Les trois organisateurs sont remerciés pour la préparation de cette séance.
  • Ce qui ressort beaucoup, c’est qu’une durée d’une heure est trop court pour traiter tous les sujets de façon satisfaisante et suivre les outils de la gouvernance partagée. Ces derniers ont peut-être alourdi la séance et n’étaient pas toujours au service du groupe ce qui crée des tensions.

8. Météo de clôture en plus qu’un mot

Dernier tour où chaque personne partage comment elle se sent.

Réunion "Vision" Le totem centre du cercle

Matinée « Vision et raison d’être » de Graines d’Avenir

Dimanche matin 28 mars, à la Cabane du Rottary Club faisant face au terrain de la Tioleire, Graines d’Avenir s’est réuni pour discuter de sa raison d’être. Le temps fut au rendez-vous et les météos individuelles embrumées par le changement d’horaire d’été firent place à une immaculée motivation pour faire de ce moment collectif une réussite.

Ainsi nous avons fait un cercle d’intention ou chacun a pu prendre tout le temps nécessaire pour faire part de ce qui lui paraissait le plus important pour refonder la raison d’être de Graines d’Avenir. Une fois terminé, nous avons relu toutes les propositions et les avons synthétisées et condensées en une seule, à savoir :

« Graines d’Avenir est un collectif citoyen qui réunit dans la joie, la confiance et la bienveillances des personnes souhaitant contribuer à la Transition. 
Les moments partagés et les projets visent à favoriser le lien à soi, aux autres et à la nature afin de créer et de faire circuler des intentions créatrices inspirantes et inspirées.
Nous nous engageons pour nous et pour les générations futures. »

Philippe et André nous ont préparé une excellente soupe de chalet au feu de bois, pendant que le groupe des Bobolocaux nous a enchanté de sa musique. Un moment magique pour tous et un départ optimal pour le futur de Graines d’Avenir. 
Le soleil ne s’est jamais couché et nous le porterons avec nous vers l’infini et au delà !

Soupe de chalet préparée sur le feu
Délicieuse soupe de chalet sur le feu