Idée de sortie

Idée de sortie par Marianne

Marché bio et artisanat de Saignelégier

Grâce au super cadeau de Noël de l’an 2019 de ma petite sœur, j’ai passé un dimanche ensoleillé de septembre 2022 très sympathique au Marché bio et artisanat de Saignelégier

Après 1h45 de voiture, nous y avons découvert avec nos 2 familles respectives ce village perdu au milieu de la forêt, rempli de parcs à chevaux et abritant en son centre un marché fort convivial, selon le site internet, « le plus grand et surtout le plus beau marché bio de Suisse » ! 😊

Petite nuance cependant : il valait mieux être habillé chaudement pour apprécier pleinement de déambuler à travers les nombreux stands à l’extérieur comme à l’intérieur… le matin, ça caille !!! 😅

C’est un endroit pensé pour que chacun y trouve son compte (normal avec 34 éditions, ils sont au point !) :

  • Pour bébé : avec un coin à langer certes au milieu des stands, mais avec tout le matériel nécessaire pour passer une journée au sec (couches et lingettes à dispo), fanfare itinérante, stands avec affaires de puériculture inspirante, … stands de poterie 😜
  • Pour les enfants : avec place de jeux, le stand d’activités créatrices, les balades à dos d’âne, les stands de crêpes, gaufres, glaces, le stand jus de fruits à volonté, … 😋
  • Pour les adultes : avec des stands d’artisanat, de petites graines, de livres, de nourriture diverse et variée répondant à tous les régimes possibles, des endroits d’informations, des conférences, des ateliers tout au long de la journée !

Bonne humeur, sourires, musiques, ambiance décontractée, chaleur humaine et décors multicolores au rendez-vous à découvrir chaque année le 3ème weekend de septembre durant le weekend du jeûne fédéral.

P’tit Tout

Le P’tit Tout
« Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous »

En hiver 2015, une idée un peu folle s’est mise à germer dans ma tête. Je me revois très bien, j’étais employée agricole à ce moment-là, il devait être six heures du matin, j’aidais mon patron à la traite et, tout à coup, c’était là, comme une évidence. Comment concilier le monde agricole que j’aimais tant et mon bagage de vendeuse, tout en innovant ?

Lire la suite « P’tit Tout »
Papillon Amaryllis présent sur toute la colline du Mormont. Photo-d'Olivier Jean Petit-Matile

Tribune libre – Colline du Mormont

Comprendre l’occupation de la colline de Mormont

Vu de la Gruyère, d’aucun·e·s pourraient se demander pourquoi parler ici de la colline de Mormont, située à une cinquantaine de kilomètres. A mon avis, elle mérite que tout·e citoyen·ne hurle sa colère et sa peur face au géant Boufetou, le cimentier Holcim, un des gros émetteurs de gaz à effet de serre en Suisse avec ses 1’300’000 tonnes de CO2 émises selon les dernières statistiques de 2019.

La peur ? Oui, « parce que la maison brûle et nous regardons ailleurs. La nature, mutilée, surexploitée, ne parvient plus à se reconstituer et nous refusons de l’admettre. L’humanité souffre (…) et nous sommes indifférents. Il est temps, je crois, d’ouvrir les yeux », lançait Jacques Chirac en 2002 depuis Johannesburg. Ce à quoi Adam McKay ajoute sa vision de déni cosmique dans son film « Don’t look up ».

Lire la suite « Tribune libre – Colline du Mormont »

Hommage et soutien au P’tit tout, L’épicerie vrac et locale de Bulle

En 2016, j’ai poussé la porte d’une petite épicerie qui n’avait rien d’extravagant, de « tape à l’œil ». Un petit local situé dans le centre-ville de Bulle : le P’tit Tout.

J’ai découvert des rangées de bocaux avec du thé, du café, des épices, des contenants transparents remplis de céréales, de pâtes, de légumineux en tout genre, des produits de ma région et une huile d’olive qui sent bon le sud, une huile si ensoleillée qu’on la déguste tout simplement sur du pain…comme dans mon pays natal !

Le P’tit Tout c’est naturellement un lieu où l’on peut enfin acheter des produits alternatifs à la consommation de masse. Sans m’en rendre compte, une petite graine a germé en moi et cela m’a permis de casser « les codes d’achats » dans lesquels j’étais inconsciemment installée depuis des années. J’y ai aussi appris à prendre le temps. Prendre le temps pour remplir mes bocaux, mes petits sacs en coton mais aussi prendre le temps de discuter et échanger… Faire mes courses est alors devenu un moment de complicité entre moi et le monde qui m’entoure.

Lire la suite « Hommage et soutien au P’tit tout, L’épicerie vrac et locale de Bulle »